7ème édition

Rénovation énergétique
La santé en plus

Le 4 juillet 2019, à Paris,
Cité des sciences et de l’industrie

La rénovation énergétique des bâtiments est une cause nationale

7 millions de logements sont mal isolés. 3,8 millions de ménages sont en situation de précarité énergétique et 14 % d’entre eux ont froid dans leur logement l’hiver. Représentant 45% de la consommation énergétique et 27 % des émissions des gaz à effet de serre, le parc immobilier résidentiel et tertiaire est une priorité du Plan Climat.

Une mobilisation générale pour réduire la consommation d’énergie dans le bâtiment est lancée par le Plan rénovation énergétique des bâtiments dévoilé le 26 avril 2018 par Nicolas Hulot.

Des objectifs ambitieux sont affichés : baisser de 15 % la consommation énergétique des bâtiments à l’horizon 2023 par rapport à 2010, rénover 500 000 logements par an dont 100 000 sociaux, accélérer la rénovation des bâtiments tertiaires, en particulier dans le parc public qui représente 37 % du parc tertiaire national.

Économiser l’énergie, c’est bien ! Mais sans faire l’économie de la santé !

Pour créer les conditions de la massification de la rénovation des logements et lutter contre la précarité énergétique dont les conséquences sanitaires ne se résument au seul inconfort thermique, l’action n°4 de ce Plan veut donner envie aux ménages de se lancer dans la rénovation énergétique de leurs espaces de vie.

Pour cela, une approche globale et pas seulement réduite au calcul des économies financières doit « mettre en avant les bénéfices en matière de confort et de santé mais aussi d’amélioration et d’adaptation de l’habitat ».

  • Assurer un renouvellement d’air adapté à l’occupation des bâtiments est essentiel lors des rénovations pour réguler l’hygrométrie des locaux et éviter le développement de moisissures et des acariens, diminuer la contagiosité des maladies infectieuses, évacuer les polluants physiques et chimiques, maîtriser l’exposition au radon, améliorer les performances humaines…
  • Offrir un environnement sensoriel de qualité — acoustique et lumineux — est indispensable afin de ne pas solliciter excessivement le système neurovégétatif des occupants de bâtiments rénovés.

Rénover en innovant pour la santé

Intégrer la santé dans la rénovation énergétique des bâtiments suscite de nombreuses solutions innovantes qui constituent un moteur essentiel pour le secteur de la construction. C’est aussi un vrai levier d’accélération des décisions : contrairement aux économies d’énergie dont les résultats ne sont visibles par les occupants que sur le long terme, l’amélioration du bien-être est immédiate.